Bonheurs éphémères

“Les bontés du Seigneur sont innombrables et n’ont pas de fin “. Il me faudrait des après-midi entiers pour vous expliquer ce que Dieu a fait dans ma vie. De tout temps et en toute circonstance, Dieu a vraiment toujours eu une main de gardien d’amour sur moi. Je ne le connaissais pas, déjà Il veillait sur moi.
Mon enfance fut heureuse et tranquille, ponctuée cependant par des problèmes familiaux (dépression et problèmes de santé de ma petite maman, conflit conjugaux) où pendant quelques années notre soleil était ponctué par des épreuves orageuses.
 
Pourtant, même enfant, j’ai toujours eu une paix profonde, me disant que ce n’était qu’une passade, car malgré ces soucis, Dieu resserrait en silence les liens d’amour de notre famille. Je ne me suis jamais inquiétée, car sa main était sur nous (mais à l’époque, je n’avais pas conscience que c’était la sienne).
Durant mon adolescence, j’ai ressenti un besoin de vivre ! Je voulais faire les expériences que m’offrait gentiment ” le monde “, toutes plus destructives les unes que les autres. Heureusement pour moi, je me suis vite rendu compte à mes dépends (mon corps ne les supportait pas) que beaucoup étaient une porte ouverte dans le temple de la perdition (alcool et drogue). Dieu, déjà avait une main d’amour sur ma vie et me préservait grandement. J’ai cependant côtoyer des lieux et des gens peu recommandable et les choses se sont énormément précipitées suite à la conversion de ma mère (il faut bien combler la perte du diable par une attaque puissante).
L’été de mes 16 ans, j’étais une adepte des discothèques et des lieux très branchés. Côté liberté, j’étais servie. Je faisais des rencontres extraordinaires ! (dealer de drogue, anciens détenus, mannequins, danseuses de boite de nuit,etc.)Je vivais dans ” le monde “, celui des strass et des paillettes, de la flatterie et de la beauté superficielle. Le péché est tellement présent qu’il est palpable et étouffant.
Malgré tant de ” jolies choses ” dans mon monde, il m’arrivait souvent de me mettre à l’écart et d’observer les gens, les gestes, les sourires, les regards. Tout n’était qu’éphémère, sans but, une recherche de bonheur et de joie faussée par les ficelles que Satan tient dans ses mains. Je continuais cependant mon petit chemin, croyant en Dieu et faisant des expériences avec Lui mais en disant : ” Moi, je me convertirais vers 30 ans, laisse moi me trouver un mari, un appart et un travail et j’aurais le temps de signer le contrat de ma vie plus tard, il n’y a plus beaucoup à m’attendre. ”
Le péché m’entraînait de plus en plus vers le fond, et ce fut une chute libre dans les relations amicales et amoureuses, spirituellement dangereuses.
Croyez-moi, le Seigneur est venu me chercher très loin.
Un dimanche, après une soirée parmi tant d’autres, je me suis réveillée et me suis effondrée en larmes, ne pouvant plus vivre ainsi dans le mensonge, la tromperie, la tristesse et la quête du bonheur éphémère. J’ai vraiment ressenti un vide immense et un manque de sens profond à mon existence. Je crois bien que ce matin-là, la 1000e prière de ma mère à l’égard de son foyer a été exaucée ! L’après-midi même, j’ai fait part de ce mal-être à mon amie Stéphanie et en souriant malicieusement elle m’a dit : ” Je crois bien que t’aimes Dieu, toi ! ” Ah non, tout mais pas ça ! C’est pas encore, c’est que dans 10 ans que c’est prévu ça ! ! ”
Deux jours plus tard, je suis allé voir le film ” la passion du Christ “. Ce fut pour moi un bouleversement. Lorsque je voyais Jésus, je me disais qu’il avait la Vérité mais que les hommes ne voulaient pas l’écouter. Je me suis rendu compte que 2000 ans après, je faisais partie de ces hommes . Je connaissais Dieu mais je vivais dans le mensonge. Ce film fut un véritable électrochoc.
On dit souvent que Dieu entre dans les cœurs des gens qui l’invitent, moi je crois qu’Il a fait exploser les portes de mon cœur à coup de dynamite d’amour et qu’Il l’a investit sans me le demander ; Il devait en avoir assez de prendre des gants avec moi depuis tant de temps.
Depuis ce jour Dieu fait grandir au fond de moi des valeurs sûres, comme son amour, son appui, sa fidélité. Il ne cesse de me conduire en douceur dans le plan qu’Il avait mis de côté depuis ma naissance et même avant. Il m’a guéri de l’attraction de la chair, de la vie nocturne, de la cigarette. Il m’aide chaque jour à me battre par l’amour et la patience. Ce n’est pas toujours facile mais avec le Seigneur, nous menons le bon combat.
J’ai la conviction que je ne suis que le 2e maillon de ma famille à me tourner vers Dieu, il reste mon père et mon frère. Je prie tous les jours pour qu’ils viennent un à un dans l’amour et la paix du Seigneur et je m’appuie sur cette parole de fidélité : En son temps Il agira.
Je tiens à vous remercier pour vos prières pendant toutes ces années pour moi et ma famille, pour le soutien que vous avez été pour maman et pour moi à présent.
Gardez cette phrase de Jean : ” Si tu crois, tu verras la Gloire de Dieu ” Même si il vous arrive de baisser les bras ou de ne plus croire, Dieu se souvient de vos prières et Il ne change jamais ses promesses. J’en suis la preuve vivante.

Vous aimerez aussi...